arthrose cervicale

Névralgie cervicale


Une névralgie cervicale est une douleur de la nuque et du cou provoquée par une atteinte des nerfs de la colonne vertébrale. Les traumatismes du rachis cervical (partie haute colonne vertébrale), les hernies cervicales, ou l'arthrose cervicale comptent parmi les causes les plus fréquentes de névralgie cervicale.

Définition


On distingue deux types de névralgies:

  • La névralgie cervicale: c'est une douleur chronique ou aiguë provoquée par une lésion des nerfs au niveau du rachis cervical qui se limite à la zone du cou.
  • La névralgie cervico-brachiale: c'est une douleur du cou et du bras. Elle est provoquée par une atteinte des nerfs irriguant le bras (la névralgie cervico-brachiale est au bras ce que la "sciatique" est à la jambe).


Fréquence


La névralgie cervicale est un symptôme courant qui peut survenir à tous les âges de la vie. On retrouve néanmoins deux pics de fréquence, l'un chez les adolescents et jeunes adultes (généralement en raison de traumatismes liés à une pratique sportive intense) et un second chez les plus de 50 ans en raison, le plus souvent d'arthrose cervicale.


Symptômes


La névralgie cervicale peut se signaler par une douleur vive, aiguë, apparaissant à la suite d'un choc. La douleur peut survenir plusieurs jours après le traumatisme. La douleur peut être réveillée par certaines postures ou certains mouvements brusques du cou. Le patient peut ressentir des maux de têtes. Des fourmillements au niveau des bras et des mains ou une sensation d'engourdissement des membres.


Diagnostic


Le diagnostic passe par un examen clinique du cou (localisation des zones douloureuses, évaluation de la souplesse et de la mobilité articulaire). Des examens d'imagerie médicale seront très fréquemment prescrits:

  • Radiographie cervicale: la radiographie permet de diagnostiquer la présence d'arthrose, ou d'une fracture au niveau cervical. La radiographie reste le meilleur examen en première intention.
  • IRM cervicale: l'IRM tend à devenir l'examen standard en cas de cervicalgie. Elle permet de déceler des lésions ou anomalies des tissus mous du rachis cervical.


Traitement


Le traitement va dépendre évidemment de la cause exacte de la douleur. Dans la majeure partie des cas, la prise en charge se décomposera en deux phases:

Une phase d'immobilisation (port d'une minerve) suivie d'une phase de rééducation, de restauration du soutien musculaire du cou.

La durée de l'immobilisation doit être décidée avec soin. En effet, l'immobilisation va, au fil des jours, entraîner une perte de tonus musculaire qui peut favoriser les déplacement anormaux des articulations du cou et ainsi l'installation d'une névralgie chronique.

Des traitements chirurgicaux peuvent être envisagés dans certains cas sévères ou résistants au traitement médical.

Les approches chirurgicales sont des procédures délicates, l'opportunité d'opérer doit être estimée le plus finement possible. Demandez toujours un deuxième avis médical.

>> Lire la suite: traitement

Rechercher: