arthrose cervicale

IRM cervicale


Une IRM cervicale est une image de la nuque et du cou obtenue par résonance magnétique. L'IRM est une méthode d'examen non invasive utilisée pour obtenir des images détaillées de la partie haute de la colonne vertébrale au niveau de la région du cou.


Zone du corps observée


Cette zone est appelée rachis cervical. Le rachis cervical se compose de sept vertèbres et huit paires de nerfs rachidiens (appelé C1 à C8).

Comment ça marche?


Contrairement aux rayons X et la tomodensitométrie (TDM) qui utilisent le rayonnement, l'IRM utilise de puissants aimants et des ondes radio. Le scanner IRM va produire un champs magnétique très intense: environ 10 000 fois supérieures au champs magnétique terrestre. Le champs magnétique va produire une légère inflexion des atomes d'hydrogène qui vont ainsi "pointer dans le même sens". (un peu comme l'aiguille d'une boussole se déplace lorsque vous le tenez près d'un aimant). Lorsque les ondes radio sont envoyées vers les atomes d'hydrogène alignés, elles vont vont rebondir, et un ordinateur va interpréter le signal. Différents types de tissus vont renvoyer des signaux différents, ce qui va permettre leur analyse.

Un examen produit des dizaines ou parfois des centaines d'images.

Comment se déroule l'examen?


On peut vous demander de porter une chemise d'hôpital ou des vêtements spéciaux sans attaches en métal. Certains types de métaux peuvent provoquer des images erronées. Vous serez allongé(e) sur le dos sur une table étroite, qui se glisse dans la partie centrale du scanner.

Certains examens nécessitent l'injection d'un produit de contraste:

Le colorant est alors généralement administré par voie intraveineuse. En se fixant, Le colorant va permettre au radiologue de voir certaines zones plus clairement. Plusieurs séries d'images sont habituellement nécessaires, prenant chacune de 2 à 15 minutes. Selon le type d'équipement, l'examen peut prendre 1 heure ou plus.



Contre indications


Le port de prothèse ou appareillage métallique est une contre-indication absolue. En effet, l'IRM fonctionne comme un puissant aimant qui pourrait provoquer un dysfonctionnement voir un arrachement des appareillages métalliques, par exemple:

Clips à anévrisme cérébral,
Certaines valves cardiaques artificielles,
Implant au niveau de l'oreille interne (cochlée)implants,
Articulations artificielles,
Certains anciens types de stents vasculaires,

En cas de contre-indication de l'IRM, il pourra vous être prescrit, des techniques alternatives d'examen comme lamyélographie cervicale.

Un examen par IRM ne provoque aucune douleur. Certaines personnes peuvent devenir anxieux à l'intérieur du scanner. Si vous avez des difficultés à rester allongé dans un milieu exigu et clos, il peut vous être donné un léger sédatif: un mouvement intempestif pourrait en effet brouiller les images obtenues et compromettre le diagnostic.

Aucun suivi particulier n'est nécessaire à la suite de l'examen.

Objectif de l'IRM


L'IRM fournit des images détaillées de la colonne cervicale, des nerfs et des tissus environnants. Une IRM cervicale peut être utilisée pour évaluer ou diagnostiquer:

- Un foyer infectieux au sein de la colonne vertébrale (abscès) - Une lésion ou un traumatisme de la colonne vertébrale
- La sclérose en plaques
douleur au cou chronique ( cervicalgies chroniques)
- Scoliose sévère
- Tumeur ou un cancer de la colonne vertébrale

L' IRM est généralement plus efficace que la TDM (radiographie) dans le diagnostic des hernies cervicales, d'une sténose spinale, d'un abcès, d'une tumeur ou d'autres masses dans la moelle épinière.

Risques


L'IRM ne produit pas de rayonnements ionisants. À ce jour, il n'y a pas d'effets secondaires importants dus à des champs magnétiques et des ondes radio utilisées sur le corps humain. Le type le plus commun de produit de contraste (colorant) utilisé est le gadolinium. Il est jugé très sûr et les réactions allergiques à cette substance sont rares.

>> Lire la suite: examens de la nuque et du cou

Source

Medlineplus

Rechercher: